Profitez de nos conseils

d’expert.e.s

Découvrez les histoires inspirantes de projets pédago, créatifs et impactants. Nous vous partageons également des clés pour lancer et créer des expériences d’apprentissage mémorables.

Le rayon de soleil de l’avenir professionnel !

18 août 2023

Co-Auteure du livre Le guide du futur des RH et du Management

L’actualité de Caroline Loisel

Depuis la mise en place de son parcours de formation « Faire grandir son intelligence émotionnelle », Caroline Loisel n’a pas chaumé ! Sa formation a même trouvé son premier contributeur : Pierre Fabre ! Retrouvez son webinar réalisé aux côtés de My Moojo, l’occasion d’aborder l’intelligence émotionnelle au coeur des softs skills !

« Le talent ça n’existe pas, le talent c’est avoir l’envie de faire quelque chose, […] avoir l’envie de réaliser un rêve, c’est le talent. Tout le restant c’est de la sueur, c’est de la transpiration, c’est de la discipline. »

– Jacques Brel

Caroline, si tu devais te définir en 1 mot ?

Learneuse !

L’apprentissage est définitivement mon moteur de vie.

Je suis animée par la curiosité et la feuille blanche est une alliée.

Je me nourris des nouveautés… Non, en réalité, je les dévore !

Tu es entrepreneuse depuis 2013, dirais-tu que ce statut répond à tes idéaux ?

J’ai toujours vécu le monde professionnel comme un booster, une source inépuisable de réalisations.

Lorsque j’ai commencé à travailler, j’ai immédiatement été stimulée par l’action et l’aspect concret. Ces notions avaient tendance à me manquer pendant ma scolarité.

Après 14 années de CDI en Marketing, j’ai ressenti l’envie de me challenger et d’explorer mon métier sous un autre angle.

Mon objectif premier était de transmettre ce que j’avais appris du digital.

À mesure que je nourrissais les échanges et les connexions liées à ma profession, je développais mes visées !

Cette nouvelle façon de travailler m’a donc permise de me retrouver et de me reconnecter à mes envies profondes de nouveauté.

Je m’étais fixée 6 mois pour valider le choix de l’entrepreneuriat.

8 ans après, je ne cesse de faire évoluer mes fonctions au sein de mon activité. C’était donc la bonne décision !

Que retiens-tu de tes premiers pas en solo ?

Lorsque mes premières missions sont arrivées, je ne me suis pas posée de questions, j’ai foncé ! Mon intervention aux côtés de France TV a été une expérience déterminante. J’ai accompagné 210 personnes au cours de 25 sessions de formation où je délivrais les hard skills à développer pour aborder la digitalisation.

Jetée dans le grand bain, je n’avais d’autre choix que de nager !

Au fur et à mesure des rencontres, je perfectionnais mon approche et prenais des libertés. Ce qui favorisait considérablement mes échanges avec les participants.

Au cours de ces échanges, as-tu constaté un écho ?

Oui, c’est d’ailleurs cet écho qui m’a poussée à me réinventer !

Entre 2013 et 2016, je dispensais un apprentissage technique pour aborder la digitalisation et tous les changements méthodologiques qu’elle impliquait.

J’ai baigné dans les sujets numériques depuis toujours, j’ai vécu leur ascension et je disposais donc des clés pratiques pour instruire leur intégration.

Mais je me suis rendue compte que la problématique ne reposait finalement pas sur l’apprentissage des pratiques.

L’élément bloquant c’était l’inquiétude qu’éprouvaient les professionnels à aborder ces changements. Ils ressentaient de la peur à l’idée de ne pas maîtriser un environnement inconnu.

Une sensation légitime car le digital était en train de tout bousculer, de tout changer !

J’avais appris par le passé à accueillir la peur, à l’accepter mais surtout à ne pas la laisser m’empêcher d’avancer.

J’avais envie d’aider les participants à dépasser les croyances limitantes.

Il me fallait donc compléter l’apprentissage technique par un autre schéma de pensées.

C’est ainsi que les soft skills ont fait leur entrée et que nous avons créé, avec Emmanuel Vivier, un parcours de formation pour le projet de transformation de TF1. 3 jours inédits intégrant les expertises et les comportements.

Alors transformation digitale et RH même topo ?

Assurément !

Mon début de carrière dans le Marketing m’a très vite plongée dans l’adaptation car j’ai vécu de l’intérieur la transformation du métier, sa digitalisation.

Les métiers des RH sont également en train de vivre une transformation.

Le futur du travail est plus que jamais un sujet d’actualité, particulièrement depuis la crise du Covid qui nous a conduits vers de nouvelles façons de travailler.

C’est donc un domaine en totale refonte ; et pour les acteurs en première ligne, il est question de s’adapter rapidement à ces évolutions.

S’adapter c’est faire appel à des qualités qui ne peuvent se limiter à l’expertise professionnelle. Il y a donc un parallèle évident entre la digitalisation et la transformation RH qu’on est en train de traverser.

Parle-nous de ton projet de formation avec My Moojo !

Ma formation porte sur l’intelligence émotionnelle… Vaste sujet !

Les émotions ne sont pas encore les bienvenues en entreprise car elles sont trop souvent assimilées à de la faiblesse.

Et pourtant ! L’émotion est un formidable vecteur de performance, une ressource inépuisable dont il faut prendre conscience.

Apprendre à les cerner et les mettre à profit c’est également s’adapter à la génération Z moins empreinte de préjugés que les précédentes générations. Exploiter nos propres émotions c’est parler le même langage que ces travailleurs du futur, qui sont en train de créer une vraie bascule.

Nous traversons une période compliquée car la crise a généré des repères brouillés et une perte de vitalité.

Apprendre à intégrer l’intelligence émotionnelle c’est permettre de s’adapter constamment aux nombreux changements que notre monde est en train de traverser.

Et toi Caroline, quel est ton Mojo ?

Mon mojo puise ses fondements de mon éducation. Mon enfance a été bercée par l’importance du travail et de la réalisation de soi.

J’entends encore mes parents répéter inlassablement des dictons comme « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

Je revois mon père, boucher de métier, travailler entre 70 et 90h par semaine en fonction des périodes de l’année avec toujours ce souci de bien faire. À ce jour, je n’ai jamais vu personne exécuter son métier avec autant d’amour et de soin.

C’est cette vision qui a façonné mon rapport à l’effort et au plaisir du travail accompli. Je conclurai donc avec les paroles de Jacques Brel :

« Le talent ça n’existe pas, le talent c’est avoir l’envie de faire quelque chose, […] avoir l’envie de réaliser un rêve, c’est le talent. Tout le restant c’est de la sueur, c’est de la transpiration, c’est de la discipline. »

Pour aller plus loin avec Coroline, inscrivez-vous à

My Webinar : MémOrable ! L’inteliigence émotionnelle

🎯 Objectif : Présenter sa formation

📅 Mardi 9 novembre

⏰ 11h30 – 12h30

📍 en ligne (livestorm)

Articles que vous pouvez aimer

5 secrets pour un e-learning qui cartonne

5 secrets pour un e-learning qui cartonne

Depuis la crise de COVID-19, l'e-learning, ou formation en ligne, a pris de l’ampleur dans le monde de l'apprentissage et du développement professionnel. Pourtant, créer un e-learning de qualité qui se démarque et réussit n'est pas une mince affaire. Ce que tu ne...

Comment définir son objectif de collecte ?

Comment définir son objectif de collecte ?

Le crowdfunding est devenu une méthode courante pour financer divers projets et nombre d’entre eux sont éducatifs. Toutefois, définir un ou plusieurs objectifs de collecte appropriés pour garantir le succès de ta campagne reste une stratégie à part entière, et sa mise...

Comment est né le crowdfunding ?

Comment est né le crowdfunding ?

Le crowdfunding devient un concept de plus en plus en commun et adopté par les entreprises dans leur stratégie de lancement, de financement et/ou de communication. Mais comment a-t-il surgi si soudainement ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est né...

MyMoojo est une plateforme de financement participatif enregistrée en tant qu’agent d’établissement de paiement dont le siège social est situé au 24 rue Marie Gounin 16000 ANGOULEME.

Nous suivre

S’inscrire à la newsletter