My Moojo Favicon

7 erreurs à éviter pour réussir ta newsletter

6 Juil, 2024

La newsletter est une opportunité pour toi d’interagir et de renforcer le lien avec ta communauté d’apprenant.e.s tout en continuant à leur offrir de la valeur : partager du contenu éducatif exclusif, offrir des guides, tutos ou conseils pratiques sur l’utilisation de ta solution (ou sur tes services), leur donner un accès inédit à des webinaires, ateliers, etc. C’est le biais parfait pour mieux comprendre les besoins de ton audience afin d’optimiser son expérience et améliorer ton offre. Tu peux également l’embarquer avec toi dans le développement de ton projet éducatif grâce au storytelling. Pour que tout cela fonctionne et ait un impact positif sur ta communauté et ton projet, il y a quelques erreurs à éviter. On te dit tout dans cet article !

La plupart des lecteur.rice.s parcourent les newsletters en un coup d’œil à la recherche d’informations pertinentes. Il est donc impératif que ton contenu soit facilement scannable.

Erreur n°1 — Trop de contenu tue le contenu

Tu as très certainement beaucoup de notions intéressantes à transmettre à tes lecteur.rice.s et cela ne peut qu’être positif. Attention tout de même à ne pas les submerger avec une surcharge d’informations sinon tu risques de les perdre. Pire encore, ils pourraient ne pas lire la newsletter du tout. Sélectionne les points les plus pertinents et intéressants pour ta cible, quitte à faire plusieurs parties avec deux ou trois newsletters. Tu as aussi la possibilité de faire des focus sur certains sujets pour aller plus loin dans tes explications.

PENSES-Y 💡

Si les images et/ou vidéos te permettent de varier et d’enrichir le contenu de ta newsletter, l’utilisation excessive de médias risque de ralentir le chargement de l’e-mail et de le rendre difficile à lire pour les abonné.e.s qui ont des connexions internet lentes ou une bande passante limitée.

7 erreurs à éviter pour réussir ta newsletter

Erreur n°2 — Négliger la structure de la newsletter

La plupart des lecteur.rice.s parcourent les newsletters en un coup d’œil à la recherche d’informations pertinentes. Il est donc impératif que ton contenu soit facilement scannable avec des titres, des sous-titres et des points marquants pour capter rapidement l’attention de tes apprenant.e.s.

Erreur n°3 — Minimiser les feedbacks de tes lecteur.rice.s

Garde en tête que la newsletter est la possibilité de créer du lien avec ta communauté d’apprenant.e.s en interagissant avec elle. Tu dois donc solliciter régulièrement leurs retours et suggestions pour savoir ce qu’ils apprécient et les axes d’amélioration de ton contenu. Ces feedbacks seront précieux pour affiner ta stratégie d’e-mailing et développer l’expérience de tes lecteur.rice.s.

Erreur n°4 — Passer à côté de l’analyse de performance

Les retours de ta communauté d’apprenant.e.s sont des données qualitatives. Elles sont à compléter avec des éléments de suivi et d’analyse quantitatifs. Tu les retrouves facilement sur le tableau de bord de l’outil que tu utilises pour envoyer ta newsletter (Hubspot, Mailjet, MailerLite, Brevo, Substack, etc). Ces métriques (taux d’ouverture, taux de clic, nombre de téléchargements, taux de conversions, etc) te permettront d’avoir une vue d’ensemble sur ce qui fonctionne bien et d’adapter ta stratégie en conséquence.

PENSES-Y 💡

Fixe-toi des objectifs SMART à chaque campagne pour assurer le suivi et optimiser tes résultats.

Erreur n°5 — N’utiliser qu’une seule recette

Tu as peut-être déjà des résultats satisfaisants avec ta recette actuelle, mais ne pas effectuer de tests A/B pour expérimenter différentes versions des éléments de tes newsletters, comme les lignes d’objet, les visuels ou appels à l’action, peut te priver des meilleures pratiques pour optimiser tes performances. C’est une méthode à ne pas négliger pour en savoir plus sur ce qui fonctionne le mieux auprès de ton audience.

Erreur n°6 — Ignorer les abonné.e.s inactif.ve.s

Toutes les données que tu récupères te permettront d’identifier les abonné.e.s inactif.ve.s et de mettre en place une stratégie pour les réengager. Ces personnes peuvent peser sur les performances globales de ta liste, alors, avant de décider de les supprimer, propose-leur du contenu spécifique ou des offres personnalisées. Par exemple, un accompagnement sur-mesure, un RDV individuel ou même un atelier/webinaire collectif avec les profils similaires.

Erreur n°7 — Ne pas accorder d’importance au RGPD

À partir du moment où tu collectes des données personnelles, tu es automatiquement soumis.e au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Cette loi t’oblige à :

  • obtenir l’accord explicite et spécifique des personnes qui sont ajoutées à ta newsletter ;
  • mentionner les objectifs, finalités et durée de collecte de leurs données ;
  • leur faire savoir qu’ils ont le droit d’accéder, de modifier et de supprimer leurs données. Pour cela, il faut que la personne responsable des données collectées soit identifiable et que ses informations de contact soient accessibles (généralement une adresse e-mail).

PENSES-Y 💡

Très important : ajoute le lien de désabonnement en pied de page de ta newsletter pour laisser le choix à ton audience après avoir rejoint ta communauté de lecteur.rice.s.

Pour aller plus loin, on te donne 5 secrets pour une newsletter qui cartonne ! Découvre-les par ici 👈

—-

Prêt.e à propulser ta newsletter éducative vers de nouveaux sommets ? Allier financement et visibilité pour engager ta communauté d’apprenant.e.s est l’une des meilleures stratégies et ce sont justement les missions principales du crowdfunding. Tu ne sais pas par où commencer ? Notre équipe t’accompagne de A à Z 😉

Cet article t’a plu et tu n’es toujours pas abonné.e à la newsletter plus chaude qu’Austin Power ?
On ne comprend plus rien !

Articles que vous pouvez aimer

Xavère Ricolfi et Arnaud Delaneuville, les as du coaching

Xavère Ricolfi et Arnaud Delaneuville, les as du coaching

Xavère Ricolfi et Arnaud Delaneuville, les as du coachingRendre le coaching accessible à tous, tout en offrant des services de qualité. C’est la mission que ce sont donnés Xavère et Arnaud avec la marketplace d’Entrecoachpreneur. Après avoir fédéré une communauté...

Sara Pralier, la CEO qui révolutionne votre gestion de projet

Sara Pralier, la CEO qui révolutionne votre gestion de projet

Sara Pralier, la CEO qui révolutionnevotre gestion de projetCapitaliser sur le savoir en entreprise et faire gagner un temps précieux aux équipes. C’est la mission de Sara Pralier avec son outil de gestion de projet, aXel. Après 2 ans de développement et le lancement...

Aria Ballow, la CEO qui donne de l’impact à vos achats

Aria Ballow, la CEO qui donne de l’impact à vos achats

Aria Ballow, la CEO qui donnede l’impact à vos achatsSavais-tu qu’Aria Ballow a été l’une des premières porteuses de projet à avoir rejoint l’aventure My Moojo ? Après plusieurs années de collaboration, elle lance sa campagne pour donner vie à sa formation Le B-A/BA...

My Moojo

Nous aidons toute personne et organisation à cultiver l’avenir grâce au Savoir ! 

My Moojo est une Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale ayant pour objectif de créer un écosystème favorable au développement des projets éducatifs.

ESUS - Eurekatech